Cascade Aigrettes - La RéunionCascade Aigrettes - La Réunion
Destinations

La Réunion, une île volcanique

Situe à 880km à l’est de Madagascar et à environ 210km à l’ouest de l’île Maurice, l’ile de la Réunion a surgi du fond de l’océan, il y a trois millions d’années.

plage de l'Hermitage sous les filaos, le de la Runion
Plage de l’Hermitage – La Réunion

Le département français  offre au voyageur le dépaysement d’une île tropicale de l’océan Indien. La Réunion dispose d’un littoral riche avec ses lagons aux plages de sable blanc, mais aussi ses côtes plus sauvages en contraste. Dans tout le Sud de l’île, les coulées de lave successives du Piton de la Fournaise sont descendues jusqu’à l’océan, pour former des plages d’un sable noir, très fin et très chaud. La plus connue est celle de l’étang-salé.

Le piton de la Fournaise et le piton des Neiges  qui sont les points les plus culminants de l’île coiffent en réalité une forêt tropicale verdoyante veinée de rivières et de ravines, bordée à l’ouest par quelques rares plages de sable blanc. La faune et la flore sont riches et abrite de nombreuses espèces endémiques, d’ailleurs le parc national crée en 2010 couvre 43% du territoire. A ce titre, l’île a été inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco pour ses « Pitons, cirques et remparts ».

piton des neiges
Piton des neiges

Au carrefour des influences de l’Afrique, de l’Asie et de l’Europe, La Réunion est une terre de métissage notamment grâce aux origines différentes des peuples qui la composent. Personne à La Réunion ne peut prétendre être « natif » : tout le monde est venu d’ailleurs. Cette société cosmopolite a connu de nombreuses transformations et d’adaptations. Une île créole construite par le « vivre ensemble ».

Cette diversité caractérise l’histoire de la société réunionnaise. Ce passé culturel complexe qui met en relation de nombreux pays et de nombreuses cultures, depuis des millénaires, fait de la Réunion un espace de créolisation.

La Culture réunionnaise est visible sous différents aspects comme dans la langue, la littérature, la gastronomie, l’architecture, la musique, le chant, la danse (Maloya, Karmon, Séga). D’ailleurs le Maloya, à la fois musique, chant et danse, a été reconnu Patrimoine culturel immatériel de l’humanité certifiée par l’UNESCO.

danseuses
Danseuses traditionnelles

Naya OUZALI

Community Manager

Leave a Comment