Atelier Bèlè du 29 10 2016 affiche CROPPEE GRAND
Focus

Femmes et Tradition : suite et fin du focus sur l’atelier Bèlè des soeurs Orsinet

3 soeurs couleurs

 

Le 1 er volet était consacré à la présentation de l’atelier et de la pédagogie déployée par les sœurs Orsinet lors de l’atelier de découverte du Bèlè donnée le 29 Octobre dernier lors de la journée du Créole.

Ce premier volet fut aussi l’occasion de dresser un portrait de ces 3 sœurs aux parcours et aux personnalités très différentes et très riches qui prennent part, même si loin de chez elles, à la promotion de leur culture maternelle mais aussi et surtout de cœur.

Le 2 e volet fut lui consacré à la 1 ère moitié de cet atelier puisqu’il s’agissait de présenter les fondamentaux de la danse Bèlè et l’apprentissage des premiers pas.

Nous terminons donc ce focus aujourd’hui avec ce 3 e et dernier volet, dédié à l’apprentissage proprement dit de l’organisation des « karé bèlè » ( couple de danseurs- danseuses dansant côte à côte et face à face) , les « monté o tanbou » , de la chorégraphie en elle-même (Larèl) jusqu’au final tout en relaxation énergique, zénitude et en assouplissement corporel…et mental.

Assise rythmique

Cette deuxième  partie de l’atelier commence donc avec un moment d’assise  rythmique de Mamou et Jessica, bien ancré dans le sol et en marquant bien les temps.

Danse de couple

Le Bèlè étant une danse de couple, vient donc l’explication de cette danse de couple

La montée au tambour

Un moment phare : la montée au tambour, moment de « gloire », du couple de danseurs où lorsque celui-çi monte au son et va au final saluer les musiciens et en particulier le « tanbouyé

Puis ce sont donc tous les participant(e)s qui sont invité(e)s à monter au tambour !

Mise en pratique

Tout le monde ayant bien assimilé toutes ces nouvelles notions apprises, l’heure est donc venue de passer aux choses sérieuses et les plus avancées (avec un peu d’expérience tout de même)  mettent en pratique ce qu’elles viennent d’apprendre (ou de revoir) lors d’un « Bèlè Pitché » (nom d’une musique-danse avec pour particularité de marquer le 1 er temps)

Détente après l’effort

Final de cet atelier tout en bonne énergie avec Jessica dans la joie de s’être donné à fond, d’avoir pu se reconnecter avec eux-mêmes pour certain(e)s et surtout d’avoir partagé un bon moment de convivialité authentique avec Mamou, Jessica et Maddy Orsinet autour d’une belle culture, la culture Bèlè.

Si vous souhaitez les contacter, vous retrouverez dans le 1er volet leurs contacts aussi n’hésitez pas à faire appel à elles pour animer un atelier près de chez vous ou participer à l’un de ceux qu’elles organisent.

Conclusion 

Pour finir je dirai que ce sujet Femmes et Tradition (en Martinique ou ailleurs) aurait bien sûr pu être écrit sur d’autres dames du Bèlè (illustres ou non) et en disant cela je pense donc naturellement à Simeline Rangon , Espelisane Sainte Rose , Annette Agian, Isabelle Florenty, Guylhene Lefaivre ou  encore Linda Sainte Rose , Manuela Andéol  et Sonia Marc ou bien d’autres encore …mais la dimension de promotion hors de la terre d’origine (et donc en milieu pas habituel) , avec une telle énergie et une telle envie de partager et ce,en plus , auprès d’un public très diversifié …le tout associé au mélange des compétences de ces 3 sœurs …eh bien tout cela nous a paru remarquable… et pour nous, chez Jolydays , nous ne dissocions pas l’activité de l’humain qui la porte que ce soit dans le secteur de la tradition ou du loisir ou de tout autre secteur d’activité…d’où ce focus qui je l’espère vous aura plus.

A bientôt !

Miguel, Jolydays

Retrouvez le 1 er volet ici http://blog.jolydays.com/histoire-de-femmes-de-tradition-bele-soeurs-orsinet/

 

Miguel Etienne-Pain

Miguel Etienne-Pain

Rédacteur en chef

Leave a Comment