Cyrille Daumont
Focus

Cyrille Daumont, monsieur « Mété Santiman » du Gwo Ka !

Toutes celles et ceux qui ont rencontré ou suivi un stage avec Cyrille Daumont , ont entendu cette recommandation au moins une fois : Mété santiman (trad : ressens quand tu joues ou mets ton feeling)

Cyrille Daumont a une longue expérience de danseur de Gwo Ka et s’est tourné  depuis quelques années vers le tambour ka. Pour lui ,la Musique , eh bien cela rime avec le Bien Etre…que l’on ressent mais aussi et surtout que l’on donne…que ce soit lorsqu’on joue seul , dans un Lewoz et qu’il y ait des danseurs ou pas.

C’est à son arrivée dans l’hexagone en 1975 à l’âge de 16 ans qu’ il découvre véritablement le Gwo Ka et surtout la danse.

Venu donc rejoindre sa maman et sa sœur (qui elles  dansaient déjà dans une association  nommée Karukera) il commence alors ses premières scènes pendant l’été 1976.

Commence donc pour lui une véritable carrière de danseur et il intègre donc différentes troupes ( Fleur des Iles , l’ASA de Serge Lerus et bien d’autres) puis se décide en 1986 à fonder sa propre association au doux nom d’ Exotic Diaspora et c’est là que le tambour entre dans sa vie. D’abord par nécessité, puisqu’ il est seul pour accompagner les enfants et les adultes, puis par véritable passion.

Vinrent deux rencontres significatives en la personne de Chantal Loial en 1993 ( Directrice et chorégraphe de la compagnie Difé Kako) et de Norma Clair en 1994 avec qui il doit en plus se mettre à la percussion africaine.

Parallèlement à toutes ses activités et à la demande pressante d’amis , de connaissances ou même d’admirateurs rencontrés lors de prestations, il décide en 2000 de commencer à donner des cours et d’animer des stages.

Mais les stages de Cyrille ont cela de particulier que vous n’y apprendrez pas uniquement à jouer du ka mais à ressentir, transmettre et entrer en communion avec la Musique et la Danse.

Sa formation en sophrologie et en SGM (entendez une technique issu  du massage californien connue sous Sensistive Gestaldt Massage) lui font appréhender encore plus le ka et la percussion en général non pas comme un défouloir mais véritablement comme un instrument de musique voué au bien être intérieur  et ce, dès le toucher…

Cyrille dit souvent « on ne cogne pas le ka mais on le masse, on le caresse et on rentre en contact avec la peau afin que le son sorte puissant, profond et porte au loin ».

Pour Cyrille, il ya une différence normale entre le jeu des musiciens d’ ici et celui de ceux jouant au pays puisque les musiciens situés dans l’hexagone sont forcément plus influencés par les autres musiques entendues et jouées ici justement,dans l’hexagone….et cet homme attachant, fervent amoureux et défenseur du mélange , adore cela.

Cet engagement est d’ailleurs audible puisque régulièrement présent dans ses compositions.

Il n’hésite jamais très longtemps à mélanger du Gwo Ka avec du Dance Hall , du Hip hop ou même …et oui …du Bèlè ! (à écouter dans l’album Vwè Lwen)

Sa discographie :

2004 : album « La vi sé on kado »

2009 : album «  Vwè lwen »

Son actu :

  • Stages de ka toute l’année
  • Stage à l’Ecole Nationale des Danses classiques de Roissy en France
  • Passages en TV (Emission Tranche de vie)
  • clôture du prochain album de Valérie Pradel
  • préparation de son 3eme album

Noter que Cyrille Daumont  animera le 06 Novembre 2016 prochain un stage de Tambour KA et faites vite car il ne reste que quelques places !

Pour le joindre faites le 06 14 29 27 10 ou  par mail cyrilledaumont@gmail.com

« C’est plus que de la Musique, c’est de l’amour »

Cyrille Daumont

A bientôt !

Miguel,  Jolydays

« Identifier puis reconnaître pour personnifier et ensuite admirer… »

Concert à la Java

Leave a Comment